La Hongrie en guerre

Du traité de Trianon à la fin de la 2e guerre mondiale, l'histoire des forces armées hongroises et des opérations militaires.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

43M - Lehel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 43M - Lehel le Sam 13 Mar - 2:15

43M Lehel

Depuis la fin de la 1ere guerre mondiale et l'avenement de la guerre mécanisée ,il apparut comme indispensable de faire accompagner les blindés par l'infanterie ,à la fois afin de protéger ceux ,mais réciproquement d'occuper le terrain sous la protection des monstres d'aciers .Pour ce faire les belligérants auront recours à diverses méthodes dont la plus répandues consiste en l'utilisation de véhicules blindés de transports de troupe ,le camion n'étant pas assez protégé ,le fantassin embarquant sur la caisse du blindé étant ,lui aussi ,fort exposé .
Ces véhicules consisteront en diverses types d'engins ,que ce soient des Half Track blindés (sdkfz 251 ,M3 ) ou encore des véhicules entièrement chenillés directement dérivés de blindés (à l'instar du Ram Kangaroo ou bien ,dans une tierce mesure ,le Kätschen allemand ) .


Genèse :

Les Hongrois ,à l'instar des Allemands ,apprirent à connaître bien vite à leurs dépend le brio des « casseurs de chars » soviétiques ,qui n'hésitaient pas à venir au contact des blindés hongrois faiblement protégés .Cet état des lieu était particulièrement préoccupant à une période où la Hongrie ne disposait d'aucun moyen de transport blindé pour ses fantassins .L'allié allemand ayant quand à lui bien du mal à équiper ses régiments de panzergrennadier du splendide sdkfz 251 ,la Hongrie se retrouvait ,une fois de plus ,réduite à se débrouiller par ses propres moyens .
C'est ce manque qui poussa ,en 1942 ,le Honvédelmi Minisztérium (ministère de la défense hongrois ) à établir un cahier des charge d'un véhicule de transport de troupe entièrement blindé ,ayant pour base -standardisation oblige- un engin déjà en dotation dans l'armée hongroise .
C'est devant ces critères que Ganz ,le principal producteur de char hongrois (avec Weiss Manfred ),proposat une adaptation de son châssis de char anti-aérien « Nimrod » .

Description :
L'engin proposé par Ganz consiste en un châssis de 40M « Nimrod » ,lui même tiré du Landsverk L-62 suédois .La tourelle du char anti-aérien a été déposée et remplacée par un encuvement protégé par un caisson légèrement blindé .
La suspension de l'ensemble de l'engin était assurée par des barres de torsions .Le blindage ,faiblement inciné ,était composé de plaques d'acier mixant le rivetage et la soudure .

Deux versions distinctes de l'engin ont été prévues :
-Lehel A :Engin du génie ,doté d'une mitrailleuse et de banquettes pour 8 personnes .
-Lehel S :Engin de transport sanitaire équipé pour emporter jusqu'à 4 brancards .


Caractéristiques :

Dimensions :
-Longueur : 5,32 m
-Largeur: 2,3 m
-Hauteur: 1,9 m
-Largeur des chenilles : 28,6 mm
-Poids :10200 kg

Blindage :
-de 6 à 13 mm pour la caisse
-20mm pour les parois du caisson .

Motorisation :
Une motorisation avait été prévue pour les prototypes ,une autre pour les engins de série .
-Motorisation prototype : Büssing NAG Type L8V/36TR
-Motorisation des engin de série : Ganz VII., VGT 107 de 150 cv en V8 .

Performances :-Rapport poids /puissance : 15,2 cv/t
-Vitesse maximum : 46,5 km/h
-Taux de monté maximal : 40 degrés
-Franchissement en coupure verticale: 0,60 m
-Franchissement à gué : 0,80 m
-Franchissement en coupure franche : 2,20 m
-Autonomie : 225 km

Plan 3 vues :




Développement :
L'engin fut construit à deux exemplaires début 1943 ,dans chacune des deux versions Lehel A et Lehel S .Il fut présenté devant les autorités hongroises ,mais ne fut pas commandé en série en raison des revers de l'armée hongroise ,l'obligeant à ne pas dilapider les rares châssis de ses chars dans des variantes d'intérêts moindre sur le champs de bataille .

Vie opérationnelle :
Probablement nulle ,les usines hongroises ont été bombardées en masse le 27 juillet 1943 ,de nombreux prototypes hongrois disparaissant sous les bombes .Si survit des engins il y a eu ,ils ont probablement été engagés de manière non ordonnée ,ne figurants sur aucun des organigrammes des deux formations blindés hongroise .



Galerie photographique :

Ce cliché nous présente le Lehel A ,version de transport de troupe ,destinée prioritairement aux troupes du génie .
Pour la petite histoire ,le nom de Lehel proviend d'une personnalité du moyen âge hongrois ,qui a régné de 920 à 955 sur la principauté de Nitrian (dans l'actuelle Slovaquie ) aprés avoir pris la succession de son père ,Tas ,qui donnera lui aussi son nom a un blindé :le 44 M ...


Même engin ,cette fois ci vu de face ...A l'instar du SdKfz 251 allemand ,le compartiment de l'équipage est ouvert ,mais ce dernier dispose néanmoins d'une bâche afin de palier aux intempéries.


Cette vue permet de nous dévoiler les conditions d'instalation des soldats qui prendront place sur ces sièges à l'allure plus confortable que les lattes de bois « casses cul » des 251 et autres « Katschen » ...


Vue plongeante sur Lehel S cette fois ci ,qui nous permet de voir l'amenagement prévue pour cette version de transport sanitaire .



Comparatif :
Bien que le retrait de la tourelle d'un char pour en faire un transport de troupe peut sembler n'être qu'une improvisation ,il n'en demeure pas moins que c'est un procédé qui fut relativement courant durant le conflit .
La réalisation la plus connue d'un tel engin chez les alliés est le Ram Kangaroo ,ce qui constitue une superbe occasion de comparer les production hongroises avec celle de la concurrence ...Comparaison que je me propose de vous faire vivre ci-dessous :



Nous pouvons comparer les engins sur 3 aspects :

-Capacité d'emport : égale entre les deux engins (peu ou prou 8 hommes chacuns ) ,accés par l'arrière sur le Lehel ,latéral sur le Ram Kangaroo .

-Mobilité :L'engin canadien possède un meilleur rapports poids /puissance ,mais il possède le double du poids du char hongrois ,pour des chenilles de même largueure :il sera donc bien moins mobile par terrain meuble .

-Protection :largement en la faveur du Ram ,mais la encore il faut relativiser puisque l'ensemble des chars allemands de la fin du conflit sont en mesure de le détruire à plus de 2Km .

Conclusion :
Des deux engins ,l'engin hongrois est bien plus à même d'accompagner les unités blindés ,même sur terrain meuble .
Par ailleurs ,étant beaucoup moins gourmant en matière première ,et de conception beaucoup plus simple ,le petit engin de chez Ganz est bien plus adapté a une production en masse .
Enfin ,pour enfoncer le clou ,l'on pourait ajouter que la sortie des soldats se faisant latéralement sur le Ram ,ceux ci sont bien plus exposés que ceux du "Lehel" qui ,eux ,peuvent l'évacuer par l'arrière .Cependant ,puissance industrielle nord américaine oblige ,la Hongrie ne pouvait se permettre de développer et de produire en masse ce type de blindé ,d'où le fait que seul le Ram Kangaroo est passé dans l'histoire .


Sources images & documentation :

http://www.geocities.com/armysappersforward/sappertanks.htm

http://www.forum.panzer-archiv.de/viewtopic.php?t=2001&postdays=0&postorder=asc&start=0

www.combatreform.com/kangarooAPCsideart.jpg

http://forum.valka.cz/viewtopic.php/title/HUN-43M-Lehel-A-S-obrnene-bvp-ambulancia/t/31149

http://gamma21.freeweb.hu/mlehel.html

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum